Acteurs Actualité

Non Bruce Willis n’autorise pas une société à le remplacer par un deepfake dans des films !

L’acteur ayant annoncé qu’il mettait fin à sa carrière en mars dernier, une rumeur sur les site web circule comme quoi il a donné son autorisation pour utiliser un double numérique à sa place.

Bruce Willis, une icône immortelle ? Cela semble possible grâce à l’utilisation de deepfake. Diagnostiqué aphasique, un trouble du langage dû à une lésion cérébrale, l’acteur de films d’action, connu entre autres pour Piège de CristalSixième Sens et Le Cinquième Élément, a préféré prendre sa retraite.

Un double numérique déjà utilisé dans des publicités

Ce n’est pas une première pour Bruce Willis, qui avait déjà son donné son accord l’année dernière pour utiliser un deepfake dans des publicités russes pour l’entreprise de télécom MegaFon. Dans un communiqué, il avait aussi donné son avis enthousiaste sur cette technologie : « J’aime la précision avec laquelle mon personnage a été représenté. Pour moi, c’est une super opportunité pour retourner dans le passé. » Et d’ajouter : « Avec les nouvelles technologies, même si je suis sur un autre continent, je peux travailler et participer au tournage. C’est une expérience nouvelle et intéressante. Je remercie toute l’équipe. »

Les deepfakes, nouvelles stars de cinéma ?

L’industrie du cinéma souhaite de plus en plus ajouter le deepfake à son arsenal d’effets spéciaux. C’est compréhensible, quand la tendance est au remake et au prolongement infini de sagas cultes à coups de spin-offs et de préquels. Utiliser le deepfake permet de faire revenir à la vie des acteurs décédés ou de faire rajeunir des acteurs vieillissants.

La saga Star Wars est le meilleur exemple de l’utilisation de ces technologies dans le cinéma : l’acteur Mark Hamill, qui interprète Luke Skywalker, a été rajeuni pour la série The Mandalorian, tandis que Carrie Fisher et Peter Cushing sont (numériquement) revenus à la vie pour le film Rogue One. Une décision qui avait à l’époque divisé les fans.

Une rumeur rapidement démentie

Cela aurait été une première, et aurait également permis à Bruce de poursuivre sa carrière via son jumeau numérique, sans avoir à aller sur les tournages. Cependant, la rumeur a été démentie.

Comme le rapporte The Hollywood Reporter, un représentant de Bruce a indiqué que l’acteur n’a aucun partenariat avec Deepcake. Un représentant de Deepcake a également confirmé que les droits “de ressemblance numérique” de Bruce Willis ne peuvent être vendus puisqu’ils lui appartiennent par défaut.

En revanche, Bruce aurait bien collaboré avec Deepcake pour une campagne publicitaire en 2021, dans laquelle la société a utilisé le jumeau numérique de l’acteur. Mais il s’agissait d’une collaboration ponctuelle.

Ci-dessous, vous avez une vidéo publiée par Reuters en 2021, sur ce deepfake “autorisé” de Bruce Willis.

 Daylightpeople.com // source : leclaireur.fnac.com la rumeur + presse-citron.net  + The Hollywood Reporter + Reuters 

D’ailleurs, l’acteur est cité sur le site web de Deepcake. Le service indique que Bruce est satisfait de la précision de son personnage, et de cette occasion de remonter dans le temps. L’intelligence artificielle a en effet été entraînée sur des vidéos extraites de Die Hard et du Cinquième Élément.

Au mois de mars, la famille de Bruce a annoncé la fin de la carrière de l’acteur, pour raisons de santé. En effet, celui-ci a été diagnostiqué d’une aphasie, qui impacte ses facultés cognitives.

En tout cas, la rumeur sur son jumeau numérique a mis en lumière un usage intéressant des deepfake. Si certains acteurs malveillants utilisent cette technologie pour diffuser de la désinformation ou des arnaques, celle-ci pourrait aussi faire revenir à l’écran des célébrités à la retraite ou même décédées (mais là, des questions éthiques pourraient se poser).

daylightpeople.com

Articles Similaires